De Toulouse à la mer Méditerranée en passant par Carcassonne et Bézier, le canal du midi, crée au XVIIème siècle s’étend sur plus de 240 kilomètres. Conçu et réalisé par Pierre Paul Riquet, fermier général des Gabelles et entrepreneur originaire de Béziers, il permettait de faciliter le transport maritime des marchandises. En effet, véritable outil économique pour la région Languedoc-Roussillon, le canal du midi favorisait le transit

des marchandises en reliant l’Océan Atlantique à la mer Méditerranée sans avoir à contourner l’Espagne et sans passer par le détroit de Gibraltar.

Un trajet plus rapide, plus économique et aussi moins dangereux, mais rapidement concurrencé par des moyens de transports beaucoup plus adaptés comme par exemple les chemins de fer à partir du XIXème siècle. Aujourd’hui, l’activité principale du canal réside dans la navigation de plaisance. Une activité saisonnière gérée par les Voies Navigables de France, établissement public sous la tutelle de l’État. Ponctuée par pas moins de 328 points de passages tels que des écluses, des aqueducs ou encore des ponts

et des tunnels, le canal du midi est depuis 1996, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour « sa valeur universelle exceptionnelle en tant qu’une des réalisations les plus extraordinaires du génie civil de l’ère moderne ». Aujourd’hui, pas moins de 10000 péniches empruntent cette voie chaque année. Des 63 écluses anciennement gérée par des éclusiers, toutes sont automatisées

mais nécéssite néanmoins la compétence humaine pour fonctionner. Cette automatisation remet donc en question le rôle de l’éclusier, au grand dam des plaisanciers, toujours heureux de pouvoir discuter avec des locaux.

Joël Barthes, 62 ans est éclusier depuis maintenant 35 ans, il est connu par tout les touristes pour ses sculptures aussi étranges qu’insolites qui peuplent l’écluse de l’aiguille de Puichéric. Lieu incontournable, plaisanciers,

promeneurs, mais aussi cyclistes s’arrêtent tout au long de l’année

afin d’admirer ses créations. De son métier d’éclusier à sa passion pour la création et le détournement d’objets en passant par son amour

du canal du midi, rencontre avec - peut être - un des derniers éclusiers.

Portrait d'un éclusier sculpteur qui travaillent sur le canal du Midi en France. Joël Barthes, 61 ans est éclusier depuis maintenant 28 ans, il est connu par tous les touristes pour ses sculptures aussi étranges qu’insolites qui peuplent l’écluse de l’aig
Portrait d'un éclusier sculpteur qui travaillent sur le canal du Midi en France. Joël Barthes, 61 ans est éclusier depuis maintenant 28 ans, il est connu par tous les touristes pour ses sculptures aussi étranges qu’insolites qui peuplent l’écluse de l’aig
Portrait d'un éclusier sculpteur qui travaillent sur le canal du Midi en France. Joël Barthes, 61 ans est éclusier depuis maintenant 28 ans, il est connu par tous les touristes pour ses sculptures aussi étranges qu’insolites qui peuplent l’écluse de l’aig
Using Format